Pour des projets pavillonnaires modérés, dignes de Marnes-La-Coquette,
au 8 av des Terrasses et au 33 bd de Jardy… ou ailleurs dans tous nos quartiers

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 1561 (3 par jour)
Actualisation en Continu

Pour des projets pavillonnaires modérés, dignes de Marnes-La-Coquette,
au 8 av des Terrasses et au 33 bd de Jardy… ou ailleurs dans tous nos quartiers

Suite à la réunion organisée le 27 nov par Mme La Maire, et celle du 12 nov par notre association ; il est utile de poursuivre la mobilisation active des Voisines et Voisins et de préciser les enjeux urbains de notre société… et leur hiérarchie.
En somme, dans un contexte de contraintes et d’opportunités, élaborer en dialogue une « doctrine » avec laquelle une majorité de Marnoises et de Marnois seraient d’accord. Il sera ainsi plus simple de prendre des décisions. Pour l’heure, les points suggérés ci-dessous sont mis en débat dès aujourd’hui (a voir ce que chacune et chacun peut en retirer pour les élections municipales) quant à l’urbanisation de notre Village-Nature. Ils peuvent servir de base pour des réflexions communes entre Voisines et Voisins ; à l’occasion d’« Ateliers Alternative » ouverts à toutes et à tous début janvier (cf Atelier du 8 av des Terrasses et Atelier du 33 Bd de Jardy).

Pour aller à l’essentiel (cliquez sur les liens ci-dessous.)

 

Contexte - Choix des Elus - Dialogue local
 
► Hiérarchie des Enjeux

 
 ■ Affirmer comme Premier, la contribution à la biodiversité, la perméabilité des sols, la valorisation de notre patrimoine et écosystème marnois, la protection du patrimoine nature : bâti pavillonnaire modéré et diversifié au milieu d’une nature (jardins et forêt) accueillante.

 
 ■ Choisir l’urbain comme résultat d’un dialogue régulier entre élus et voisines / voisins autour d’un Projet commun donnant clairement des lignes directrices : entrées de Ville, liaisons, mobilités et services de proximité, devenir des quartiers ouest face au choix de communes voisines (Vaucresson) ou à l’arrivée de bouleversement urbain (déménagement de l’hôpital Raymond Poincaré).

 
 ■ Face aux choix du Grand Paris en matière de densification plutôt « lourde »… Affirmer le choix d’une densification douce partant de l’initiative des habitants en liaison avec les élus. Penser la Proximité en référence à l’identité, l’histoire des lieux et promouvoir de nombreuses centralités de proximité autour d’un cadre de vie comme le nôtre, de « village / nature au caractère champêtre » [1].

 
 ■ Inverser Réflexion et Action Urbaine
Partir de la Nature, Biodiversité, Enjeux Climatiques… et seulement ensuite adapter ou imaginer l’Urbain dans son contexte de vécu quotidien et pas que sur la seule implantation ou caractéristiques du bâti. Ce dernier est toujours un point de départ ou d’arrivée !

 
 ■ UN SEUL immeuble autorisé
(type habitations ou bureaux) et

TOUT Notre Village volera en éclats.

 
 ■ Veiller à l’équilibre des Services de Proximité entre les Quartiers
Le bourg vit plutôt sur Ville d’Avray, les quartiers ouest sur Vaucresson, la gare sur Garches. Bien desservis en commerces et loisirs, tous n’ont pas, de par l’éloignement, les mêmes services de proximité pour la vie locale de chaque communauté.

 

► Contraintes et Opportunités

   
 ■ Obligations légales en termes de logements sociaux.
Notre commune a satisfait aux objectifs sur les 3 années. Elle n’est donc pas en carence [2].

 
 ■ Taille des Parcelles : plutôt petites ou moyennes (300 / 700 / 1.000 m2) sur les quartiers Ouest, et plus grande (plus de 2.000m2) sur le Bourg.

 
 ■ Pression des promoteurs, encouragés par la politique du Grand Paris, déployant leurs initiatives sans vergogne tant sur les quartiers ouest que sur le bourg. Nos élus doivent choisir entre Projet Promoteur Prédateur et Demande des Habitants. C’est leur marque de fabrique en matière d’Urbanisme.

 
 ■ Diverses protections juridiques. Sans doute moins par le PLU faible sur les articles pouvant limiter les constructions (absence d’un pourcentage obligatoire de pleine terre par ex) que via des dispositifs plus généraux (autour de la chambre du Roi à Versailles dit « trou de serrure » [3], aires de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP) [4] pour une partie du bourg, Hôpital Brézin, Parc de Villeneuve-Pasteur.

 
 ■ Du PLU au PLUI (Cf les liens ci-dessous).
SCoT métropolitain : Diagnostic - PADD - DOO - PLUi - Notre Cahier d’acteurs : Parc des Terrasses, Domaine de la Marche, Stade - Marnes-La-Coquette - Contribution au SCoT Métropole Grand Paris - Convergences sur les Items Incontournables à inscrire dans les PLUI - Réseau PLUI.

 
 ■ Le contexte du PLU / PLUI
Le règlement du PLU (opposable au tiers) doit être analysé et compris, dans son usage, à la lumière des règles supérieures intégrant l’évolution de la société (protection biodiversité, environnement, paysages, patrimoine…) ; règles formant le contexte du PLU et pouvant accompagner la décision d’un Maire et fondant les décisions de Justice.


Haut de Page

Liste des diapos - Cliquez sur les liens pour y accéder, ou sur la diapo pour agrandir. Utilisez les icônes pour afficher les vignettes des diapos ou activer le diaporama :
Tous nos Quartiers de Marnes-La-Coquette
33 Bd de Jardy-Alternative
8 av des Terrasses-Alternative
Trou de Serrure Zone Couverte à partir Versailles [3]
Trou de Serrure Marnes-La-Coquette Zone couverte
Protection AVAP / ZPPAUP - Bourg Marnes-La-Coquette
Trois Unites Paysagères
Tous Nos Quartiers

Tous Nos Quartiers


Alternative : 33 bd de Jardy
1- Fonctions utiles à la collectivité

 
 ■ Une entrée de Ville digne de Marnes-La-Coquette… à la sortie A13… et pas n’importe laquelle… la première… sur le chemin d’un circuit touristique majeur vers Versailles… Rien à voir avec une entrée de ville dans un quartier de bureaux !

 

2- Alternative proposée

 
 ■ Privilégier des fonctions à multiples facettes : éducative (forêt, faune, végétaux), culturelle (histoire de nos quartiers), économie de proximité (Jardy, services utiles aux habitants, aux acteurs économiques de passage) valorisant l’identité, l’accueil de notre Village.

 
 ■ Concrètement : Le premier regard sur notre Village-Nature et l’affirmation de notre identité de Marnoises et de Marnois

  • Un signe pour le visiteur de passage en accord avec le terme de Coquette attaché à notre Village-Nature.
  • Bâti modéré en hauteur et emprise au sol. Le bâtil pouvant s’inspirer des références Jardy (déjà présentes alentours),
  • 1,5 à 2,5 fois plus de surface habitable,
  • Plusieurs activités selon plages horaires ou jours,
  • Contexte paysager et détente en proximité forêt invitant à explorer nos Cinq Sens.
  • Point de départ pour des promenades en forêt de Fausses Reposes.
  • Accueil et usages numériques pour les acteurs économiques de passage.

 

3- Atelier Alternative - 33 bd de Jardy

 
 ■ Travail d’équipe accompagné par professionnels.

  • Evoquons par ex  : contexte, incidence sur nos vies quotidiennes, possibilités du terrain, paysages à préserver, nature du sol (composition, hydrographie souterraine, ruissellement), histoire et usage du lieu, types de bâti à construire en fonction de celui existant ou à proximité, circulation et conditions d’accès, services usuels à proximité …

 
 ■ Mme La Maire… vous en pensez quoi ?

 
Alternative : 8 Av des Terrasses
1- Fonctions utiles à la collectivité

 
 ■ Un signe de la volonté affirmée par nos élus envers une densification douce, autour de notre éco-système Village-Nature. L’occasion d’un message sans ambiguité à l’attention des promoteurs.

 

2- Alternative proposée

 
 ■ Choix clairs, respectueux du contexte
Protéger Biodiversité - Limiter Artificialisation des Sols - Préserver et Pérenniser l’Aire Racinaire des Beaux Arbres de l’Unité Foncière.

 
 ■ Concrètement : Bâti modéré et Nature, intégrés aux spécificités du quartier

  • 3 maisons nouvelles maximum + les 2 existantes en tenant compte de la topographie de l’unité foncière et de l’aire racinaire des arbres de qualité,
  • 6 à 9 familles,
  • 2 fois plus de surface habitable,
  • Aucun abattage d’arbres de qualité, ni décaissement de l’unité foncière constituée par les diverses parcelles.
  • Attention à toute sur-densification de l’unité foncière située en hauteur, préjudiciable à l’écoulement des eaux et à la perméabilité des sols.
  • Apprécier l’incidence du projet via une étude environnementale. Idem pour la circulation et le stationnement.

 

3- Atelier Alternative - 8 Av des Terrasses

 
 ■ Travail d’équipe accompagné par professionnels.

  • Evoquons par ex  : contexte, incidence sur nos vies quotidiennes, possibilités du terrain, paysages à préserver, nature du sol (composition, hydrographie souterraine, ruissellement), histoire et usage du lieu, types de bâti à construire en fonction de celui existant ou à proximité, circulation et conditions d’accès, services usuels à proximité …

 
 ■ Mme La Maire… vous en pensez quoi ?


Haut de Page

Pour aller à l’essentiel (cliquez sur les liens ci-dessous.)

 

 
Poser vos questions, partagez vos choix, laisser un commentaire
via le formulaire ci-dessus ou par mail,

nous y répondrons en voisins ou en interrogeant divers professionnels.


modifie le 7 décembre 2019

Notes

[1] Cf Notre Cahier d’acteurs : Parc des Terrasses, Domaine de la Marche, Stade - Marnes-La-Coquette - Contribution au SCoT Métropole Grand Paris.

[2] Constat de Carence prononcée par le Préfet si non respect des obligations de logements sociaux… Il y a alors transfert de l’exercice du droit de préemption aux préfets qui décide d’imposer le nombre de logements sociaux manquants.

[3] Protection dite Trou de Serrure autour de Versailles : Les domaines classés de Versailles et de Trianon bénéficie d’un périmètre de protection élargi de ses abords de => 5000 mètres de rayon à partir de la chambre du Roi, complété par un zone de 6 000 m de longueur selon une ligne fictive tirée dans le prolongement du grand canal d’une largeur de 2 000 m au sud et de 3 500 m au nord (décret du 15 octobre 1964 pris en application de l’article 1er de la loi de 1913, modifié par la loi n° 62-824 du 21 juillet 1962).

  • Cette vaste zone de protection est dite du « trou de serrure », en référence à la configuration de l’aire couverte par cette protection. Pour notre village :
    • Protégé : Jardy - Parc des Terrasses - Domaine de la Marche - Partie Stade (Tennis) - Forêt au sud entre Voie Ferré , Rue Y Cariou, Rue de Versailles - Parc de Marnes
    • Non Protégé : Etangs de Villeneuve et Site Pasteur - Stade (autour des plans d’eau et immeuble sur Bd République, et sur Y Cariou) - Centre Bourg (tout ce qui est à l’est Rue Y Cariou, Rue de Versailles)
  • Cette protection est unique en France. Cf article 112 de la LOI n° 2016-925 du 7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine (article 142 II), précise que le périmètre de protection des domaines classés de Versailles et de Trianon devient de plein droit un périmètre délimité des abords au sens du premier alinéa du II de l’article L. 621-30 du code du patrimoine et est soumis à la section 4 du chapitre Ier du titre II du livre VI du code du patrimoine.

[4] Les AVAP remplacent les zones de protection du patrimoine architectural urbain et paysager (ZPPAUP) - Cf Ministère de la Culture ZPPAUP-AVAP.