Lettre adressée à la DIRIF pour l’abattage des arbres en bordure A13 et dépose du grillage - Parcelle 137

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 1948 (3 par jour)
Lettre ouverte

Lettre adressée à la DIRIF pour l’abattage des arbres en bordure A13 et dépose du grillage - Parcelle 137

A l’occasion de la présentation du Projet sylvicole de lOnf, il est apparu nécessaire de procéder à l’abattage d’arbres en lisère de l’A13, en mauvais état et pouvant tomber sur l’autoroute ou sur notre parcelle 137, en particulier sur les zones en régénération.
Ci-dessous lettre adressée à la DIRIF (Direction des Routes d’Ile de France) responsable de l’exploitation de cette zone en lisière A13. A ce titre elle est l’autorité concernée par les arbres de la parcelle 137 situés en lisière de l’A13.

Lettre à Dirif - Réponse Dirif - Photos arbres dangereux ou morts à abattre


Lettre à Dirif
Monsieur le Directeur,

Au printemps dernier, l’ONF a procédé à la coupe rase de la parcelle 137 de la forêt de Fausses Reposes. La parcelle borde l’autoroute A13 sur 2,5 km au niveau des communes de Marnes-la Coquette et Vaucresson, derrière un mur anti-bruit.

L’objectif de cette coupe à blanc était d’assurer la régénération de la forêt, tout en éliminant les arbres potentiellement dangereux pour les riverains et l’autoroute.

Mais cette coupe n’a pas été possible pour quelques arbres situés à proximité immédiate du mur anti-bruit. Ceux-ci se situent sur un terrain relevant de votre seule gestion.

Or ces arbres constituent des facteurs de risques, accentués par leur combinaison possible. Le rideau d’arbres longeant l’autoroute, que l’ONF n’a pu abattre sans votre accord, est en effet formé :

  • d’arbres de lisière déséquilibrés, ne développant qu’une partie aérienne sur la face à la lumière (demi-houppier),
  • d’arbres inclinés vers le mur anti-bruit, l’autoroute et la bretelle de sortie,
  • d’arbres de grande hauteur, fragilisés par la coupe rase mitoyenne, la minceur du rideau subsistant et offrant une grande prise au vent
  • en partie d’arbres secs ou dépérissants (rameaux secs et champignons),
  • en partie de peupliers faiblement enracinés sur le talus autoroutier,
  • enfin d’arbres inégalement enracinés par le double effet de lisière et du talus, qui chuteraient sur l’autoroute.

 
Ils représentent, de façon évidente, une menace pour les infrastructures et la sécurité des personnes tant qu’ils ne sont pas éliminés.

Dans ce cadre, l’ONF a prévu un projet de repeuplement d’arbres et arbustes dès après la coupe rase, au cours de l’hiver 2014-2015. Mais en l’état du rideau d’arbres qui relève de votre compétence, elle ne pourra réaliser ce projet que très partiellement ; l’évitant toutes les fois que l’abattage des arbres morts ou fragilisés en arrière plan viendrait ruiner un tel investissement (Voir schéma). Afin de faciliter votre prise de décision et une mise en chantier, et d’en diminuer le coût, l’ONF propose d’ailleurs de vous soumettre un devis d’abattage des arbres de lisière.

Nous sommes un collectif de riverains de cette parcelle coupée à ras, qui travaillons de concert avec l’ONF et la mairie de Marnes-la-Coquette, afin de restaurer l’environnement forestier qui nous protégeait de la vue et du bruit de l’autoroute.

C’est la raison pour laquelle, nous vous demandons de bien vouloir couper ces arbres, le plus rapidement possible, afin que le repeuplement de la zone forestière, en face des habitations, puisse se faire en totalité dès cet hiver. Cette coupe d’arbres de lisière étant inévitable, vu le danger que représentent ces arbres morts et fragilisés, elle ne serait qu’anticipée.

Par ailleurs, le grillage, qui délimite cette bande étroite, est endommagé. Il est rompu et blessant à certains endroits. Il n’assure plus sa fonction de barrière et représente un danger réel pour toute personne (enfant en particulier) qui s’en approcherait. C’est pourquoi, nous demandons sa réfection ou une dépose, au moins aux endroits les plus endommagés. Le risque contentieux est à considérer.

Si vous le souhaitez, nous pourrions nous rencontrer sur site.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer nos salutations les meilleures

Haut de Page

Réponse Dirif La DIRIF (Direction des routes d’Ile de France) a répondu à notre courrier.

  • Elle convient, après expertise, que l’état phytosanitaire des arbres qui bordent l’A13 nécessitent d’être abattus.
  • Les finances de la DIRIF ne permettent pas de le faire en 2014 mais en 2015.
  • Aussi, les travaux de plantation de la partie haute de la parcelle par l’ONF seront réalisés fin décembre /début janvier (si retard dû à la météo). En fonction de la réalisation des abattages par la DIRIF, l’ONF pourrait effectuer une deuxième tranche de plantation l’hiver prochain.

Haut de Page



modifie le 8 décembre 2014