Fiche PLUI : Carrefour du Fer Rouge aujourd’hui pour les voitures et demain pour tous les usagers, avec système du giratoire à anneaux continus pour personnes en situation de handicap, piétons et cyclistes.

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 75 (1 par jour)
Actualisation en continu

Fiche PLUI : Carrefour du Fer Rouge aujourd’hui pour les voitures et demain pour tous les usagers, avec système du giratoire à anneaux continus pour personnes en situation de handicap, piétons et cyclistes.

 

Pour aller à l’essentiel (cliquez sur les liens ci-dessous.)

 

Fonctionnement Actuel
Rappel des défauts actuels de fonctionnement de ce Carrefour important assurant la transition entre d’une part l’axe Garches - Vaucresson (Bd de la République) et d’autre part l’usage du Bd de Jardy pour accéder à l’A13… vers Versailles.
  • Attention Pneu AR Droit : Du centre de Vaucresson vers l’A13… on ne passe pas à deux voitures, il faut automatiquement déboîter à gauche pour éviter que la roue arrière droite ne touche la bordure de trottoir !
  • Jumeaux, Handicapés… passage impossible sur le trottoir entre un lampadaire et les barrières du trottoir côté voie ?
    La loi sur l’accessibilité n’est pas respectée.
  • Piétons vus au dernier moment : en descendant de l’A13… le carrefour étant décalé à droite de l’axe du Bd de Jardy… l’automobiliste ne voit qu’au dernier moment les piétons ou vélocyste traversant le passage clouté…

L’image ci-contre montre bien le fonctionnement schématique du rond-point… pour Poussettes / Piétons, Vélos et Voitures… en identifiant les espaces de chacun… Pas très fluide tout cela l !

 

Elus et Techniciens des Voiries devraient davantage parcourir la démarche Voirie Pour Tous… ou Espace Public pour Tous…

 

Cet exemple confirme bien l’importance pour l’aménageur et l’urbaniste d’intégrer dans le PLUI , les espaces à respecter pour favoriser à la fois les mobilités des handicapés, des piétons, cyclistes, voitures et bus…
 
JPG - 162.5 ko
Carrefour du Fer Rouge actuel constat

 

JPG - 143.8 ko
Carrefour du Fer Rouge actuel conçu principalement pour voitures

Haut de Page

 

Fonctionnement plus adapté
Carrefour du Fer Rouge aménagé pour tous les usagers : piétons, poussettes, vélos, voitures
Le Carrefour du Fer Rouge est ici reformulé dans son fonctionnement au regard du carrefour Jean-Paul II de Lisieux (image ci-dessous. Ce sont des principes, se fiant à une largeur des voies entre tiretés blancs de 3 m 50. Il appartient aux services techniques du Conseil Départemental de vérifier les dimensions, les rayons de girations… en particulier pour vérifier ou adapter le fonctionnement du giratoire afin de laisser passer les bus ou poids lourds.
Cette « reformulation » du giratoire pour TOUS les USAGERS tient compte des dysfonctionnements notés au vu de la configuration actuelle (cf ci-dessus).

 

Les images ci-contre montrent la réalité des usages et des pratiques selon les types d’usagers
Allez sur place pour faire votre propre opinion !  
 
JPG - 158.3 ko
Carrefour du Fer Rouge aménagé pour TOUS les usagers

 

JPG - 114.4 ko
Giratoire Lisiaux Place Jean-Paul II

 

JPG - 84 ko
Lisieux - Giratoire traversant- Usage Piétons

 

JPG - 95.5 ko
Lisieux - Giratoire traversant- Franchissement Voiture

Haut de Page


Déplacements non motorisés et accessibilité

Cadre réglementaire

 
Loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées et l’ensemble de ses décrets et arrêtés d’application (sur les espaces publics, les bâtiments d’habitation, les établissement recevant du public (dont les écoles), les déplacements (transport et cheminements entre ces entités), les services).

 
Article L 228-2 du code de l’environnement obligeant la mise au point d’itinéraires cyclables à l’occasion des réalisations ou rénovation des voies urbaines à l’exception des autoroutes et voies rapides. (le texte est un peu plus long cf. http://www.voirie-pour-tous.info/si&hellip ; )

 
Les Plans de Déplacements Urbains (PDU) et les différents plans d’urbanisme doivent être cohérents entre eux et intégrer ces dispositions législatives.

 
L’égalité des citoyens suppose que chacun soit libre de résider, travailler et s’adonner à ses activités dans un environnement adapté. (loi 2005)

 

Accessibilité et Situation de Handicap

 
L’accessibilité est la mise en adéquation des actions requises par l’environnement avec les aptitudes des usagers de façon à éliminer les situations de handicap pour se déplacer, se repérer, s’informer, s’orienter, se sentir en sécurité, communiquer, se récréer et accéder aux services. (CERTU – DMA - CEREMA).

 
Sont considérés notamment comme en situation de handicap sans être atteints d’un handicap : les enfants (en particulier les scolaires), les personnes ayant des difficultés à se déplacer (femmes enceintes, blessés, personnes de grande ou petite taille, etc.), les familles avec poussettes, les personnes âgées, les personnes portant des charges lourdes, les chauffeurs livreurs utilisant des diables ou des transpalettes, les touristes ou personnes étrangères au quartier ayant des difficultés d’orientation.

 

Conception itinéraires et cheminements

 
Les itinéraires et cheminements doivent être conçus pour être sécurisés, sûrs, continus, directs, attractifs, confortables et (surtout) cohérents (8 critères) - nota : sécurisés au sens de la sécurité (risque de conflits avec d’autres usagers), sûrs au sens de la sûreté (incivisme, agressions,…) (Documents techniques)

 
Séparation ou cohabitation d’usages et d’usagers : le problème n’est pas comme on voudrait faussement le simplifier de faire cohabiter ou non cohabiter des piétons avec des cyclistes, des trottinettes ou des voitures, mais de faire cohabiter des usagers qui n’ont pas de trop grandes différences de vitesse, de vulnérabilité ou de débit. Illustration :

  • • Les différences de vitesse : un cycliste ou un tracteur agricole sur une voie rapide sont des causes quasi certaines d’accident
  • • Les différences de vulnérabilité : la vie d’un écolier à vélo ou à pied est bien fragile face à un semi-remorque
  • • Les différences de débit : un motocycliste isolé dans un flot continu de voitures n’est pas à l’aise, mais qu’en est-il d’un automobiliste isolé dans un flot continu de motos ?

 
Cohabitation sur la voirie ou l’espace public des usagers

 
On ne peut faire cohabiter sur la voirie ou l’espace public des usagers se délaçant avec de trop grandes différences de vitesses , réparties en 4 plages en milieu urbain :

  • 0 – 6 km/h aires piétonnes ;
  • 6 – 20 km/h zones de rencontre à priorité piétonne et cycliste ;
  • 15 – 30 km/h zones 30 voies de desserte ;
  • 30 – 50 km/h avenues et voies urbaines structurantes. Chacun ayant ses configurations particulières de cohabitation. Cette mise en conformité nécessite de penser autrement la configuration technique des voies et espaces publics consacrés uniquement à la voiture.

 
Il est bon de faire remarquer que la plus grande proportion de déplacements est la marche à pied


Haut de Page

 

Pour aller à l’essentiel (cliquez sur les liens ci-dessous.)

 

 
NB : Base fiche proposée par Jean-Charles POUTCHY-TIXIER - Voirie-Pour-Tous


Voir en ligne : Convergences des Associations sur les Items Incontournables à inscrire dans les PLUI